Mourir___Chamonix


Nerilka... toujours elle ! Non seulement elle aime mes bouquins, mais elle prend le temps de me  l'écrire.  Avec ses mots à elle. Des mots qu'elle "tricote" si bien... qu'une idée m'est venue: inverser les rôles. Et si tu écrivais un livre, Nerilka ?... Promis, je te ferai une fiche de lecture. Après tout... chacun son tour. Non?...



Je croyais entrer dans un livre, lire l'histoire et ressortir de là indemne en ayant passé un bon moment, et en fait je suis entrée dans un monde, dans une interaction de mondes plus exactement. Des mondes que je ne connaissais pas du tout, moi qui n'ai même jamais mis les pieds sur des skis... Et je me suis passionnée pour ces mondes. Le monde de Chamonix, et ces rivalités entre les "parisiens" et les guides qui je dois le dire m'a sciée, entre ces deux conceptions de la montagne, et les compétitions, sentiments et réactions exacerbés que cela déclenche.
Le monde des fous de l'alpinisme... Des passionnés, des vrais fous, et des joyeux dingues. Le monde du froid. Le monde si particulier aussi de celui qui affronte sa mort probable au fond de sa crevasse.

J'y ai découvert des autres langages aussi... Celui des jeux de mots vaseux, le langage comme détaché de Paul, le langage des montagnards, celui des snobs, le langage fleuri des guides pour les touristes, le langage technique de l'escalade et même de la montagne, celui du silence, du romantisme, de la crudité, et même celui des signes...
Et puis la musique, toutes les musiques qui sont en toile de fond de l'histoire.

J'ai admiré ta manière d'entrer dans chacun de ces mondes, d'en adopter la langue et de le faire vivre, exister à mes yeux.

J'ai vécu avec tous ces gens que tu as si bien dépeints, certains m'ont énervée , mais je sais que c'était fait pour, d'autres m'ont touchée, fait peur, amusée, indignée aussi.

J'ai été fascinée par ta manière de faire vivre des interactions entre tous ces gens, ces liens entrelacés.  Et tout ce joli tricot que tu as si bien fignolé, qui m'a fait lire ce livre d'une traite dans la nuit, impossible de dormir avant de connaitre la fin de ce haletant suspense.

Tu m'as donné envie d'en savoir plus, de comprendre un peu mieux tous ces mondes... Alors cette nuit j'ai lu "Naufrage au Mont Blanc", passionnant et terrible... Tu me fais passer de drôles de nuits en fait !

Mais merci de tout coeur pour la découverte de ce monde.

NERILKA