Pozzo 028_

Il parait que ce sera le film français de l'année. "Intouchables" magnifiquement interprété par François Cluzet et Omar Sy, et réalisé par le duo Olivier Nakache et Eric Tolenado, raconte l'histoire d'une rencontre improbable entre Philippe, un aristocrate parisien, devenu tétraplégique suite à un accident de parapente et Driss, un jeune des cités, en rupture de ban. Ce film jubilatoire est inspiré d'une histoire vraie, celle de mon ami Philippe Pozzo di Borgo et de son auxiliaire de vie pendant dix ans, Abdel.

L'accident de parapente de Philippe Pozzo a eu lieu le 27 juin 1993. Nous étions ensemble au sommet du mont Bisane, lorsqu'après avoir décollé, il s'est (trop) rapidement rapproché du relief, et il a été pris dans une turbulence qui lui a fait perdre brutalement de l'altitude. Lorsque je l'ai rejoint, une centaine de mètres en-dessous du décollage, il était allongé, sans une égratignure, immobile. Il m'a dit : "Je ne sens plus mes pieds". Je lui ai pincé les mains, et il n'a pas réagi. Il était tétraplégique, la moelle épinière sectionnée très haut (entre les cervicales C3 et C4), il ne pouvait plus bouger que la tête. Lorsque Max, chirurgien, troisième larron de notre équipe de parapentistes, nous a rejoints, il n'a pu que le constater.

Ensuite, ça a été les mois d'hôpital, de rééducation, ou plutôt d'apprentissage de la tétraplégie et de ses galères. Béatrice, son épouse, s'est occupé de tout, depuis ses escarres, jusqu'à l'organisation de leur nouvelle vie. Mais Béatrice qui était atteinte d'une grave maladie est décédée trois ans plus tard. "Avant la mort de Béatrice, témoignera Pozzo, j'étais tétraplégique, après, je suis devenu handicapé". C'est alors qu'est arrivé Abdel. La suite de l'histoire, c'est celle des "Intouchables". Enfin, dans l'esprit... Le personnage du film - magistralement interprété par François Cluzet - qui porte le même prénom que Pozzo est presque aussi touchant, élégant, fin, cultivé, plein d'humour que son modèle. Avant son accident, Pozzo était déjà tourné vers les autres. C'est sans doute ce qui l'a sauvé après. Au lieu de se replier sur lui-même, il a continué à s'intéresser aux autres, avec la même curiosité, la même générosité.

Pozzo est un personnage exceptionnel - une leçon de vie.

A consulter : Un article paru dans le Dauphiné Libéré sur cette histoire...

Et un autre.

Voici quelques photos de l'ami Pozzo :

 

 Avant le décollage...

Pozzo 007

 

Décollage à Bisanne.

 Pozzo 010

 

Après l'atterrissage...

Pozzo 005

 

Le casque, malheureusement ne l'a pas protégé.

 Pozzo 004

 

Ci-dessous le trio infernal : Pozzo au centre, Max à droite, un mois avant l'accident.

Pozzo 001

 

A Paris, dans l'hôtel particulier de la famille Pozzo di Borgo

Pozzo 2

 

L'élégance, toujours...

B8 10

 

Chez lui à Essaouira, en aout dernier au cours de la fête organisée pour ses 60 ans.

Photo 122

 

Avec Abdel à Essaouira en aout dernier

Photo 332

 

 

Eric Tolenado (à gauche) et Olivier Nakache (à droite) chez Pozzo à Essaouira en aout dernier

Photo 465_