Samivel Gisèle Pighetti 86 M85 04_redimensionner

"Quand on pense à ce que pourrait être une expédition bien montée comme les anglaises, c’est à en pleurer".

 

L'Annapurna 1950 n'était pas la première expédition française en Himalaya. Elle a été précédée par celle de 1936 au Hidden Peak (revenue bredouille, il n'y a donc pas eu de contestations sur le sommet... ). Mais pour autant, les polémiques ne lui ont pas été épargnées, témoin cette lettre incendiaire de Samivel à son amie Claire-Eliane Engel (auteur de plusieurs ouvrages remarquables sur la montagne, son histoire et sa littérature). La colère de Samivel concerne la composition de l'expédition dont il a été évincé. Dirigée par Henry de Ségogne (alors président du GHM et vice-président du CAF), elle comprenait Pierre Allain, Jean Charignon, Jean Leininger, Louis Neltner, Jean Deudon, Jean Carle, le docteur Jean Arlaud, Marcel Ichac (photographe et cinéaste) et... Jacques Azemar, beau-frère du chef d'expédition, chargé de la logistique au camp de base.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Paul Gayet-Tancrède, alias Samivel n'a pas apprécié d'avoir été remplacé par quelqu'un qui n'avait jamais mis les pieds en montagne !

File1644_redimensionner

 

 

 Saint Paul 23 Février [1936]

Chère amie

Nous allons demain dans le Queyras, puis à Montgenèvre et enfin à Sestrières faire une dizaine de jours de ski. Voilà deux mois que je n’ai pas quitté mon bureau et je serai heureux de retrouver la neige. Bon voyage pour vous à Londres. On vous y questionnera probablement sur l’expédition de l’Himalaya. Que comptez vous dire? Car vous savez que ça devient scandaleux, le mot n’est pas trop fort.

De Ségogne emmène en effet ( à ma place) son beau-frère qui n’a jamais mis les pieds en montagne et qui est chargé de la T.S.F dont il n’avait jamais entendu parler il y a trois semaines. Seulement ce monsieur donne 35000 francs : et voilà.

A la place d’Armand Charlet, on emmène : ... Deudon.

Il y a beaucoup mieux : il y a 10 jours, le "comité" a fait une découverte sensationnelle : il faudra nourrir les porteurs et pour cela emmener une tonne de farine. On n’y avait pas pensé…

Il y a encore bien plus fort… et cette fois ci, je me permets de vous conseiller de vous retenir à votre fauteuil. Jean Carle m’a en envoyé un faire-part... de son mariage, le 26, et savez-vous avec qui ? avec une certaine blonde qu’il avait monté au Couvercle l’année de la Verte et qui l'avait définitivement empêché de monter plus haut. Hein, comme on se retrouve; et admirez la combine : J. Carle se marie le 26, le 28 il doit s’embarquer pour les Indes à Venise. Ou je me trompe fort, ou ces jeunes gens vont aller faire un petit voyage de noces dont la moitié sera payé par les souscripteurs de l’H. La blonde en question est Mlle Hollier Larousse : elle doit avoir du dictionnaire dans les veines et comme état civil, le faire-part porte (sic) : médecin de l’expédition française à l’Himalaya.

N’insistons pas. Quand on pense à ce que pourrait être une expédition bien montée comme les anglaises, c’est à en pleurer.

Rendez-moi le service de dire à Londres au colonel Strutt que je n’en fais pas partie et ceci parce que je n’ai pas mâché ses vérités à de Ségogne. Je vous raconterai le détail quand nous nous verrons. Je suis content que les dessins Mont Sublimes vous aient plu.

Mes meilleures amitiés

 Samivel

 

Samivel 2_