France Culture rediffuse une émission consacrée au drame Vincendon et Henry.

 Du coup, j'ai ressorti mes archives, et je pense que l'occasion est là de compléter ce que j'avais déjà mis en ligne en mars dernier. Je ne reviens pas sur les circonstances de cette histoire. Je l'ai racontée en détail dans "Naufrage au Mont Blanc". Voici donc quelques documents que j'ai retrouvés dans mes dossiers :

François Henry en escalade à Freyr. Un bel athlète !

Vincendon_et_Henry_02


François Henry. Des rêves plein la tête.

Vincendon_et_Henry_03

*

Le pied de François... et son humour (dans une lettre adressée à Jean Vincendon)

Vincendon_et_Henry_06

*

Toujours François Henry... par François Henry

Vincendon_et_Henry_07

*

Jean Vincendon, aspirant guide. Parisien, rêvant d'une expédition himalayenne

Vincendon_et_Henry_05

*

Jean était surtout familier de l'escalade plutôt que des courses de neige

Vincendon_et_Henry_04

*

Cette carte postale rare (merci Jean-Pierre) montre le périple des "naufragés du Mont Blanc"

Vincendon_et_Henry_08

*

Les liaisons radio avec l'EHM, après l'alerte

Vincendon_et_Henry_09

*

Les "moniteurs" de l'EHM (guides) embarquent dans le Sikorsky. (Ici Roman et Novel)

Vincendon_et_Henry_10

*

Charles Germain (à gauche) et Honoré Bonnet (à droite)

Vincendon_et_Henry_11

*

Gilbert Chappaz

Vincendon_et_Henry_12

*

Jean Minster (casquette blanche)

Vincendon_et_Henry_13

*

Jacques Pétetin, aux commandes du Sikorsky "Éléphant joyeux" (à gauche, Gilbert Chappaz)

Vincendon_et_Henry_14

*

Les copains (en particulier les Suisses) s'organisent de leur côté

Cord_e_de_secours_suisse

*

Les malheureux parents Vincendon attendent à Chamonix. Elle, en chaussures de ville, foulard et sac à main, lui avec son béret)

Vincendon_et_Henry_16

*

Monsieur Henry (au centre) est parfaitement équipé pour la montagne

Famille_Henry

*

La catastrophe : le crash de l'hélicoptère à quelques mètres des "naufragés"

Vincendon_et_Henry_19

*

Indemnes, pilotes et guides s'approchent de Henry (à gauche) et Vincendon (qui s'appuie sur l'épaule de son compagnon d'infortune)

Vincendon_et_Henry_18

*

Deux morts vivants (Vincendon de face, Henry de profil). Le guide avec un bonnet est Charles Germain. De dos, le capitaine Santini.

Vincendon_et_Henry_17

*

Les "naufragés" sont installés dans la carcasse de l'hélicoptère.

Vincendon_et_Henry_01

*

Walter Bonatti, s'en sort indemne, grâce à son courage et à son extraordinaire constitution physique.

Sport_et_vie

*

Le premier récit de Bonatti. A couper le souffle !

Sport_et_vie_2

*

L'incroyable manœuvre de Bonatti pour se sortir de la crevasse dans laquelle il était tombé. Son compagnon étant évidemment incapable de le tirer, ne pouvait que l'assurer. Du grand art !

Sport_et_vie_1

*

Sur le versant italien du Mont Blanc, Silvano Gheser, compagnon de Bonatti est sauvé... de justesse (il sera amputé de plusieurs phalanges)

Vincendon_et_Henry_20

*

A Chamonix, le ballet des hélicoptères, sous les yeux d'une foule nombreuse

Vincendon_et_Henry_21

*

Jean Boulet, pilote d'essai des Alouette

Vincendon_et_Henry_22

*

Le sauvetage des sauveteurs au refuge Vallot

Vincendon_et_Henry_27

*

Gilbert Chappaz, de retour à Chamonix

Vincendon_et_Henry_31

*

La polémique : Terray accuse ses collègues de la Compagnie des guides d'avoir manqué à leur devoir

Vincendon_et_Henry_32

*

... sans mâcher ses mots :

Noir_et_Blanc002

*

Paris Match a consacré 4 numéros à ce drame, dont 2 couvertures :

Paris_Match_405

*

"Aurait-on pu sauver Vincendon et Henry ?"...

Paris_Match_406

*

La recherche des corps 3 mois plus tard

Vincendon_et_Henry_34

*

Leur descente dans la vallée

Vincendon_et_Henry_35

*

Les obsèques à Chamonix

Vincendon_et_Henry_37

*

Face à face, des guides malheureux...

Vincendon_et_Henry_38

*

... et des parents désespérés

Vincendon_et_Henry_39

*

Le livre de chevet de François Henry : "Étoiles et tempêtes" de Gaston Rébuffat. Sur la dernière pages, ces lignes écrites de la main de François :

"Il y avait moi, parmi tout cela.

Un peu celui- ci, un peu celui-là

Il y avait moi

Le rêve désespérément tendu vers des archipels

Et vers telle vie:

Une vie dans le vent, toutes voiles dehors

Chair, esprit, et le coeur et les yeux - extase aux larmes -

Oh oui! Furieusement, toutes voiles dehors

Une vie sans rien de commun avec la mort"

Etoiles_et_temp_tes_0004